Établir votre budget : 2021, « l’année zéro »

Technique budgétaire et de prise de décision, le BBZ permet d’allouer les ressources de la manière la plus efficace possible en « repensant » chaque dépense. Elle sera particulièrement adaptée à l’année en cours et à l’année à venir.

Traditionnellement, construire un budget peut consister à reconduire la tendance passée en appliquant une inflation. Comment faire cette année ? Peut-on s’appuyer sur les résultats 2020 ? Si votre stratégie vient de se renouveler, pensez à utiliser le BBZ ! Certes, il est plus que jamais nécessaire de piloter les coûts au plus près, mais on ne peut négliger aucun relai de croissance. Par exemple, si votre canal Internet s’envole, allouez-lui les ressources qui lui donneront toute son efficacité, en veillant à ne pas bousculer les activités à forte valeur ajoutée.

De fait, le BBZ s’avère un outil stratégique très puissant. Basé sur un raisonnement de l’aval vers l’amont, du client vers le producteur, il permet d’identifier les activités clefs sur lesquelles investir. L’approche n’est pas que « budgétaire » : s’il faut piloter au « juste nécessaire », il importe aussi de mettre en place des indicateurs de mesure proches de la réalité opérationnelle.

Exemple d’application

Oxygène utilise la méthode du BBZ lorsqu’il s’agit de mesurer la performance d’un atelier. Nous calculons le temps nécessaire pour la production du mois, en appliquant les temps théoriques ou « temps gamme ». Nous constations le temps disponible : nombre de personnes fois 151h44. Le ratio temps nécessaire/temps disponible donne l’efficience théorique d’un atelier. « En théorie, pour produire 16 vérandas dans le mois de mars avec 10 personnes, il aurait fallu 10 000 heures. Comme le temps disponible était de 15 100 heures, l’efficience est de l’ordre de 66% ». Il est possible d’affiner l’analyse lorsque le client dispose d’un suivi des temps réels.

Dans notre exemple, en « base zéro » ou « toute chose égale par ailleurs », il faudrait 6,6 personnes en production, soient 66% de 10. Il faut donc augmenter la production (donc les ventes) de 50% pour couvrir correctement le coût de l’atelier : passer de 16 vérandas à 24, de 10 000 heures utilisées sur 15 100 à 15 100/15 100 et de 6,6 personnes utiles à 10.

Ainsi, alors que les Écoles de Commerce enseignent que le BBZ sert à contrôler les coûts, Oxygène l’utilise pour intéresser les fabricants à la performance commerciale.